Roms ou gens du voyage??

Le 21 juillet, suite aux violences survenues à Saint-Aignan, le président de la République a annoncé en Conseil des ministres la tenue d’une réunion le 28 juillet à l’Elysée sur les «problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms»

1°) Probléme:l’amalgame   ! « gens du voyage et Roms » , les premiers sont Français depuis des siécles les seconds sont en majorité des ressortissants  de pays de l’Est sédentaires dans leur grande majorité

2°) Autre probléme ; leur lieu de vie  l’Etat n’applique pas sa propre législation : non seulement il ne se donne pas les moyens de faire respecter la loi imposant aux communes de plus de 5 000 habitants de réaliser une aire d’accueil, mais, depuis la fin 2008, il a cessé de contribuer à leur financement. Les maires, eux, traînent souvent les pieds, parfois du fait de réactions hostiles de la population

http://www.liberation.fr/politiques/0101648801-gens-du-voyage-parfois-meme-francais

La question est même posée au sénat;

M. Michel Billout attire l’attention de M. le Premier ministre sur la situation des Roms dans notre pays. On compte entre 7 et 9 millions de Roms dans l’Union européenne, les deux principaux pays dont ils sont ressortissants étant la Roumanie et la Bulgarie. En France, on estime leur nombre entre 8 000 et 10 000 dont environ 40 % d’enfants vivant dans des conditions de dénuement et de précarité inquiétantes. Dans une délibération du 26 octobre 2009, la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) constate que, malgré leur statut de ressortissants de l’Union européenne, ils ne bénéficient que très imparfaitement de leurs droits. Pour mettre fin à cette inégalité d’accès au droit, le collège de la Haute autorité a fait au Gouvernement un certain nombre de recommandations, parmi lesquelles, entre autres : mettre fin aux mesures transitoires applicables aux ressortissants bulgares et roumains, supprimer leur soumission à la taxe OFII sur l’emploi et permettre leur accès au pôle Emploi dès leur entrée sur le territoire français, l’adoption dans les départements où les Roms sont concentrés d’une politique d’accueil globale, permettre l’accès sans délai à l’AME des femmes enceintes et de toute personne malade…

http://www.senat.fr/questions/base/2009/qSEQ09120736S.html
Mais le gouvernement continue

«Nomades, gens du voyage, Roms, peu importent les dénominations, ce qui compte c’est que les associations me disent que la situation est devenue insupportable dans les camps »

 On peut se demander de quelles «associations» il s’agit. Car, celles qui connaissent de près la vie des «gens du voyage» témoignent surtout de l’aggravation des hostilités qu’ils subissent, des incohérences de traitements administratifs qui empoisonnent leur quotidien, de la haute surveillance et parfois du harcèlement dont ils font l’objet. On peut aussi s’inquiéter de ce que signifie la menace d’«expulsion» évoquée en Conseil des ministres de la part de quelqu’un à qui «peu importent les dénominations» : où et de quoi veut-on expulser des «gens» qui, tout voyageurs qu’ils soient, sont français ? De quelle «situation irrégulière» s’agit-il exactement ?

http://www.liberation.fr/politiques/0101648801-gens-du-voyage-parfois-meme-francais

 

Attention danger ; la situation -en France- peut devenir insupportable!!

 

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

cceta |
Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MP6 AMBERT
| LIVRY SUR SEINE
| Le blog des idées non-reçue...