Archive pour août, 2008

Le MEDEF a tout Compris;il n’y a pas de pauvres en France;rien que des envieux!(ce n’est pas une plaisanterie)

En vérité, il y à des coups de pieds au c… qui se perdent; voici ce qu’ecrivent nos amis du MEDEF sur la pauvreté en France

« Autrement dit, plus l’égalité des conditions progresse, plus nous devenons sensibles à la survivance d’inégalités économiques et sociales. C’est ce qui explique par exemple que les critiques dénonçant les inégalités cachées du système scolaire (Bourdieu) aient surgi précisément au moment où s’opérait la massification de l’enseignement secondaire et supérieur.De même, c’est ce qui permet de comprendre pourquoi la lente réduction objective de la pauvreté, loin de nous sa satisfaire, tend au contraire à rendre de plus en plus criantes les situations de détresse et d’exclusion. »

http://www.medef.fr/medias/files/116403_FICHIER_0.pdfPourquoi detresse et exclusion???? parceque« les parents se sentent culpabilisés de ne pas pouvoir offrir à leurs enfants le mêmes vêtements et les mêmes loisirs que ceux de leurs camarades, les mêmes téléphones portables, etc »

Pour parler simplement ; on est pas pauvre parcequ’on ne peut pas ss payer a bouffer ; mais parcequ’on ne peut pas payer à ses gosses des téléphone portables!clairement les pauvres c’est des jaloux!Les retraités ?? encore des nantis!

« La situation des retraités s’est d’abord fortement améliorée, grâce notamment au minimum vieillesse. Entre 1970 et 2002, leur taux de pauvreté est passé de 22,5 % à moins de 5 %. »

or; insee http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/IP947.pdf

certains régimes de retraite, notamment complémentaires,en but à des difficultés financières n’ont procédé qu’à des revalorisations modestes, voire nulles (2006) le montant du minimum vieillesse est de 628 Euros/mois ; je rappelle que le seui de pauvreté est d’environ 880 euros/mois http://vosdroits.service-public.fr/F2544.xhtml

Le taux de pauvreté pour les familles monoparentales est de 24,5% ( 1 SUR 4)

mos amis du MEDEF ont bien sûr la solution: »

« La lutte contre la pauvreté passe d’abord par la croissance, celle-ci se fera, essentiellement, dans une économie mondialisée, par des entreprises à forte valeur ajoutée employant des personnels très qualifiés. Une telle évolution pose un problème pour les individus peu ou pas qualifiés »

Les emeutes de la Faim en AFrique; c’est que des jaloux ; la deniére partie de la citation sur les individus pau qualifiés laisse songeur..

NOn ; il y a vraiment des coups de pieds au c.. qui se perdent ; si vous avez envie de vous détendre RDV ici http://www.challenges.fr/classements/fortune.php

Les plus grandes fortunes de Francele n°1 ;patron du groupe « AUCHAN »21000 M€

 

Le Medef sait comment résoudre le probléme du chômage


le MEDEF a trouvé comment résoudre le probléme du chômage ! alleluia ! ils sont sympas les patrons!!

« Les entreprises peuvent inciter le développement du bénévolat ou du mécénat de compétence chez leurs salariés, pour qu’ils puissent épauler des personnes en difficulté souhaitant mener à bien un projet professionnel. S’il s’agit de bénévolat, les salariés mettent à disposition leurs compétences professionnelles durant leurs congés. »

La main d’oeuvre à l’oeil va sauver l’emploi ; c’est pas beau ça !

Le Medef sait comment résoudre le probléme du chômage  dans Politique pucehttp://www.medef.fr/medias/files/116403_FICHIER_0.pdf

Lisez ça attentivement ; on dirait du Sarkozy

 

le gel de la prime pour l’emploi? tout le monde s’en tape !

«  »Mais dans un communiqué, le PS estime que les solutions de financement avancées par Nicolas Sarkozy « laissent perplexes. » « Le gel de la prime pour l’emploi (PPE) en 2009 n’est pas admissible au moment où les salariés modestes subissent les effets de la hausse des prix notamment de ceux des produits de première nécessité », avance-t-il.

le gel de la prime pour l’emploi? tout le monde s’en tape     !  pucehttp://www.latribune.fr/info/Nicolas-Sarkozy-confirme-la-generalisation-du-RSA-en-2009-337- -FRANCE-SOCIAL-RSA-SARKOZY-20080828TXT-$Db=News/News.nsf-$Channel=Politique

Bravo le PS ! mais le gel de la prime pour l’emploi ça représente quoi???

D’abord c’est quoi la PPE(Prime pour l’emploi)?

La prime pour l’emploi est un complément de revenu versé par l’État français aux salariés qui occupent un emploi à faible salaire, dans un but incitatif.

Elle vient en déduction de l’IRPP et peut aboutir, si cette remise est supérieure à l’impôt, à un impôt négatif (le citoyen reçoit de l’argent de l’État).

9 millions de personnes touchent la PPE

pucehttp://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/prime-pour-emploi-quels-beneficiaires-2007.html

effets du gel de la PPE

En annonçant une forte revalorisation de la prime pour l’emploi (PPE), de 500 millions d’euros en 2006 et autant en 2007, Dominique de Villepin a donné la semaine dernière un signe aux actifs à revenus modestes, mais il a surtout accentué la refonte de ce crédit d’impôt. Outre la mensualisation du versement, à partir du 1er mars, l’accent est mis, en effet, sur une population particulière : les salariés à temps plein ou à mi-temps rémunérés au SMIC. Pour les premiers, la prime passera de 538 euros cette année à 802 euros en 2007 (soit 66,80 euros par mois). Pour les seconds, elle passera de 390 euros à 742 euros (61,80) euros par mois).

pucehttp://www.lesechos.fr/patrimoine/famille/200061471.htm

le taux prévu de l’inflation en 2008 et presque certainement en 2009 est de 2,9%

Si on géle on n’aligne même plus sur l’inflation ; donc

66,80X2,9%X12 (MOIS)=environ 233 euros perdus par an !(environ 19 euros/mois)

61,80X2,9%X12=environ 215 euros(environ 17 euros mois)je rappelle que les revenus des personnes touchant la PPE se situent entre 300 et 1400 euros

dans le premier cas 6% de leurs revenus en l’air ; a peu prés 4 Millions de personnes !

pucehttp://www.inegalites.fr/spip.php?article885

merci Sarko ! et le PS aussi bien sûr

Comment Sarkozy « oublie »prés de 6 Milliards d’euros (RSA)

 

Parlant de la taxe de 1% sur les revenus du patrimoine (pour le RSA) j’ai entendu F.Hollande dire  » c’est bien de faire pâyer les riches »

Une question se pose immédiatement imbécile ou complice??

pourquoi? les stats de l’insee ( elles sont en telechargement sur le site de l’INSEE ; je les tiens a disposition de qui me les demande ; sur mon blog) estiment a 713 milliards le patrimoine des entreprises

or 713 X 1%=7,13 Milliards ( le chiffre annoncé est de 1Milliard, 4) il manque du fric, !!

Pour prelever une taxe il faut passer par le fisc ; or :

 » beaucoup de revenus du patrimoine sont exonérés d’impôt sur le revenu et donc ne figurent pas sur les déclarations fiscales. D’autres sont déclarés selon des règles spécifiques.Selon les éléments de comparaison retenus, il apparaît que l’enquête sur les revenus fiscaux a collecté entre 12% et 23% des revenus des valeurs mobilièresenregistrés par la Comptabilité nationale. »

On prend la base un peu sur la moyenne : 20%

Comment Sarkozy http://www.insee.fr/fr/publications-et-rvices/docs_doc_travail/f0405.pdf

et maintenant 713 X20%=142,6 Milliards ;(environ donc 572 Milliards echappent a l’impôt,)

reprenons142,6X1%=1,4 Milliards ; le compte y est

ce n’est pas les riches qu’on taxe ; c’est une infime partie de leur patrimoine

Attaques sur le smic; la lettre de mission(bertrand, lagarde)

http://www.coe.gouv.fr/IMG/pdf/Mandat_COE-SMIC_Conditionnalite-2.pdf 

On trouve là; la lettre de mission de X. Bertrand Et C.Lagarde au C.A.E(Conseil d’analyse Economique-23 Juillet 2008) sur le SMIC; 

C’est beau comme un sondage CSA; il y à déja les réponses dans les questions!; en résumé , que disent les deux acolytes??

  1°)Echelle de salaires déformées par le SMIC(le smic Aspire à la baisse les autres salaires  si les Patrons gagnent si peu c’est la faute des SMICARDS)

2°)L’antienne Parisot « Le smic rend le coût du travail exorbitant »

3°)Le SMIC doit s’adapter aux réalités économiques ( donc au bon plaisir des patrons) Et, bien sûr entre les lignes les Français sont des fainéants, « on travaille trop peu en France » répéte Sarko

La volonté est claire; il faut en finir avec le SMIC!on se cherche des économistes bien a la botte ; le résultat? il est là!

ttp://www.cee-recherche.fr/fr/connaissance_emploi/hausses_smic_ce43.pdf

« Malgré la hausse exceptionnellement for te du salaire minimum dans les années 2000, les effets sur le coût du travail ont été finalement très faibles, compte tenude la progression des allégements de cotisations sociales.Il en va de même de l’impact sur les revenus des salariés au Smic, étant donné le passage aux 35 heures. Contrairement aux intuitions, les hausses du Smicn’ont donc ni renchéri le coût du travail, ni profité aux salariés. Ainsi, plus encore que dans la décennie précédente, les mouvements des prélèvements sociaux et ceux de la durée du travail ont neutralisé l’impact des hausses du salaire minimum sur l’activité et l’emploi.salariés au Smic, étant donné le passage aux 35 heures.

Gros mensonge? non , tartufferie, il faut faire plaisir au Medef 

http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/044000498/0000.pdf« La France a une productivité supérieure aux USA et supérieure à l’Allemagne bien que le temps de travail par salarié y soit plus faible. »Autre tartufferie, je rappelle que selon l’insee la  moyenne hebdomadaire du travail n’est pas 35 heures mais 39,1 heure!!Alerte! le SMIC est la derniére barriére contre la pauvreté!

Les Franchises médicales ; ou comment voler les pauvres pour donner aux riches!

Roselyne Bachelot a déclaré que le dispositif des franchises médicales avaient déjà rapporté 300 millions d’euros;mon but n’est pas de m’attarder sur ce que ces Franchises ont d’injuste et franchement scandaleux; simplement quelques chiffres pour aider à la réflexion

Une étude de « UFC QUE CHOISIR » indique ceci:

L’étude de l’UFC-Que Choisir porte sur l’évolution, de 2002 à 2006, des dépenses consacrées à quatre classes thérapeutiques représentant plus de 2 milliards de prescriptions de ville.

Première famille visée, les IPP (inhibiteurs de la pompe à protons), autrement dit les médicaments antiulcéreux. (…)

«  »(…) sachant que son brevet du Mopral allait tomber dans le domaine public, AstraZeneca a anticipé la venue des génériques en commercialisant un nouveau médicament, l’Inexium, ayant les mêmes indications(…)

L’Inexium est issu de l’ésoméprazole qui n’est autre que l’isomère S de l’oméprazole déjà contenu dans le Mopral. Peu importe, le travail des visiteurs médicaux auprès des médecins a payé, ces derniers ont prescrit l’Inexium à tour de bras sans trop se poser de questions sur les arguments des labos. Et comme celui-ci est plus cher que les génériques du Mopral, sa percée sur le marché des antiulcéreux a sérieusement contribué à la hausse des dépenses de l’assurance maladie. Sur cinq ans, le surcoût est de plus de 300 millions d’euros, malgré la généralisation des génériques. »

Magnifique arnaque! que paient les assurés, !!

ll y a mieux un rapport « confidentiel » de l’IGAS (inspection générales des Affaires Sociales;) publié par http://www.formindep.org/spip.php?article142 nous apprend que:

  »" »"Avec la visite médicale, les firmes dépensent au minimum 25 000 euros par an et par généraliste (soit 40 % du revenu moyen d’un généraliste) pour promouvoir leurs nouveautés médicamenteuses, toujours plus chères et (très) rarement plus efficaces que les anciennes.

- Cette somme colossale (3 milliards d’euros) qui ne sert qu’à augmenter les chiffres d’affaire des firmes, est logiquement répercutée dans le prix des médicaments, et donc prise en charge en grande partie par la collectivité nationale à travers le remboursement des médicaments par la sécu. En clair : c’est la sécu, donc les assurés, qui paye la publicité des labos. »

-«  Les médecins généralistes sont pour la plupart dans l’incapacité de trier le bon grain de l’ivraie, c’est-à-dire de faire la part des choses entre une information fiable et scientifique, et la promotion publicitaire. Nous redisons que cette capacité à trier l’information est une véritable compétence professionnelle que les médecins n’ont pas acquise et ne maîtrisent pas pour la plupart, du fait entre autres d’une formation médicale initiale et continue sous la coupe des firmes pharmaceutiques. »

Il y a mieux!! les labos ont trouvé une astuce inouïe; surveiller les patients pendant qu’ils prennent leurs médicaments; cela s’appelle « l »observance » vous pouvez lire ici:http://www.atoute.org/n/IMG/pdf/rapport-igas-programme-accompagnement.pdf ; ce qu’en pense l’IGAS

Alors les Franchises médicales; faire payer les  souffrances des plus malades par les moins malades; laissez moi rire!

au fait; on le vire quand Sarkozy

(Lire la suite)

Précisions sur l’arnaque aux médicaments

SVP Lisez ceci attentivement le Taxotere

Taxotere, molécule de la classe des taxoïdes, est un agent qui inhibe la division cellulaire en désorganisant le réseau intracellulaire des microtubules, « gelant » ainsi le squelette interne de la cellule. Les microtubules s’assemblent et de dissocient durant le cycle cellulaire. Taxotere favorise leur regroupement et bloque leur séparation, empêchant ainsi les cellules cancéreuses de se diviser et provoquant leur mort.

Taxotere est indiqué dans le traitement du cancer métastatique du sein, et du poumon non à petites cellules, et fait actuellement l’objet d’un vaste programme d’études cliniques, dans les cancers du sein et de l’estomac aux stades précoces. Le 18 août 2004, la FDA a autorisé Taxotere® en association avec la doxorubicine et la cyclophosphamide (régime TAC) dans le traitement adjuvant, post chirurgical, des cancers du sein, à ganglions positifs.

En 2003, Taxotere a généré des ventes mondiales supérieures à 1,3 Milliards d’Euros

Précisions sur l'arnaque aux médicaments dans SOCIAL pucehttp://www.sanofi-aventis.com/press/ppc_1418.asp

Sanofi aventis est le 3° groupe pharmaceutique mondial

revue « Prescrire »

docétaxel (Taxotere°) Revue Prescrire n°296 juin 2008 Cancers avancés des voies aérodigestives : deux essais non convaincants

Alerte sur les médicaments ; on nous raconte des blagues quelque part ! qui ment à votre avis????

Le Libéralisme peut tuer ; sarko et les labos pharmaceutiques

La sécu va mal.. Les Français dépensent trop en soins… dépenses énormes pour les malades en fin de vie blablabla.. tout le monde a entendu cette chanson.. et s’il y avait tout autre chose??

Parmi les dépenses de santé, ce sont les dépenses en médicaments qui augmentent le plus rapidement avec une hausse de 69 % de 1995 à 2005. Pourtant, le nombre de boîtes de médicaments par habitant n’a évolué que marginalement ces dix dernières années. Ainsi que l’écrit la DRESS dans un rapport de mars 2004 destiné au ministère de la santé, « ce sont les augmentations successives des prix des médicaments qui sont la cause essentielle de l’augmentation des dépenses de santé ». La Cour des comptes avait déjà abouti à la même conclusion dans son rapport de 2002, en soulignant que la raison principale de cette croissance des prix était le remplacement des médicaments par de nouvelles molécules beaucoup plus onéreuses, mais dont l’efficacité thérapeutique n’était pas prouvée.

Voici l’extrait d’une étude publiée ici http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/01/24/industrie-pharmaceutique-profit-marketing-interets-financier.html

Cette croissance démesurée des taux de rendement a permis aux neuf compagnies pharmaceutiques recensées de dégager, en l’an 2000, un profit net de 31 milliards $ U.S., comparativement à un bénéfice net de 11 milliards $ en 1991, soit une hausse de 182 % en l’espace de  l’Agence Française des Produits de SAdix ans. Cette surenchère de profits de l’industrie pharmaceutique constitue la principale cause de l’augmentation des coûts de l’assurance-médicaments au Québec et du coût des soins de santé publique. Si ces entreprises pharmaceutiques se contentaient d’un taux de rendement après impôt sur le capital investi de 15 % (soit la moyenne réalisée en l’an 2000 par l’ensemble des compagnies américaines), on assisterait alors à une baisse de 17 % du prix des médicaments ce qui aurait un impact immédiat à la baisse sur les coûts de l’assurance-médicaments et du système de santé publique en général.

Mais le mieux n’est pas là; la revue médicale « Prescrire »( connue pour son indépendance, et son absence de pub dans ses pages) 

http://www.prescrire.org/arcom.pdf

nous apprend que l’Agence Française des Produits de santé qui octroie les AMM (Autorisations de Mise sur le Marché) NE CONNAIT PAS la liste exacte des produits dont la commercialisation est effective; il n’existe , en effet, aucun registre les mentionnant ;c’est ainsi que ici ladite revue publie une étude sur les nouveaux médicaments; que je vous invite à consulter ici

http://www.prescrire.org/bin/ryo/index.php

on y lit ; par exemple: »..non convaincant..pas de progrés.. que d’incertitude.. »

Pour finir ceci:

Alors que le débat sur les franchises médicales entrées en vigueur le 1er janvier fait rage, la Fédération des syndicats pharmaceutiques français (FSPF) a dénoncé, ce mercredi, la hausse des prix des médicaments retirés de la liste des produits remboursables par la Sécurité sociale.30% d’augmentation
http://www.20minutes.fr/article/205152/France-Les-pharmaciens-denoncent-la-hausse-des-prix-des-medicaments-derembourses.php

Conclusion :1°) les labos s’en mettent plein les poches; sans contrôle de quiconque

2°) les médicaments mis sur le marché, l’autorité de la santé ne les connaît pas(exemple un médicament destiné à soigner le foie qui provoquait des cancers du foie fulminants retiré en catastrophe)

3°) Le libéralisme peut, par euphémisme, mettre en danger la vie des gens, sans compter leur fric et la qualité des soins

4°) les Franchises médicales?? les médicaments pourraient baisser de 17%!!

LE CONSEIL D’ANALYSE ECONOMIQUE ET FILLON ATTAQUENT LE SMIC !..

LE CONSEIL D’ANALYSE ECONOMIQUE ET FILLON ATTAQUENT LE SMIC   !..  dans Politique rien

ATTENTION CECI N’EST PAS UNE BLAGUE !!!

le 23 JUILLET 2008 un rapport Déposé au CAE (conseil d’analyse Economique) , a la demande de Fillon, ici :

puce dans Politiquehttp://www.cae.gouv.fr/

« La stratégie française consistant à fixer un SMIC universel relativement élevé frappe particulièrement les jeunes dans la mesure où c’est pour cette population, dotée d’une expérience professionnelle limitée, que le salaire minimum rend le plus difficile l’accès à l’emploi « 

rappelons que le SmIC net est d’environ 1000 euros/mois

l »égislation française est relativement contraignante, puisque la seule dérogation possible est liée à l’âge : seules les ppuceersonnes de moins de 18 ans peuvent percevoir, sous certaines conditions, un salaire inférieur au Smic. Dans ce domaine, la France est proche de la Belgique, de la Hongrie, du Mexique, du Portugal, de l’Espagne et de la Turquie. »

on continue : « Parmi les 6 pays qui ont des clauses d’indexation, trois pays, l’Espagne, les Pays-Bas et le Japon prévoient des mesures d’assouplissement pour tenir compte de la conjoncture économique, de la situation des entreprises ou des performances du marché du travail. Dans les pays où il n’y a pas d’indexation automatique, les commissions consultatives jouent en général un rôle important. Tel n’est pas le cas en France, où le salaire minimum est fixé par la loi, qui impose une règle d’indexation déterminant la croissance minimale du SMIC, et le gouvernement…

le plus beau :(comparaisons avec l’angleterre)

« La revalorisation du NMW n’a rien d’automatique. Elle est décidée par le Gouvernement sur la base de la recommandation d’une commission spécifique (la Low Pay Commission) qui procède à un examen précis de la situation sur le marché du travail ; »

Citation du »monde » http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/07/24/le-conseil-d-analyse-economique-critique-le-smic-et-soutient-le-rsa_1076623_3224.html

Remis au secrétaire d’Etat à la prospective, Eric Besson, et au haut commissaire aux solidarités actives, Martin Hirsch, le rapport est cependant très critique envers le salaire minimum, qu’il juge « élevé et contraignant »,

 DONC :

1°) le SMIC est trop élevé

2°) la dérogation autorisant seules les personnes de moins de 18 ans a avoir un salaire inferieur au SMIC est a sucrer

3°) Le SMIC est à fixer suivant le marché de l’emploi ; c’est à dire au bon plaisir des entreprises

ATTENTION ceci est un ballon d’essai on lâche une énormité et on attend les réactions ; s’il y à pas trop on y va !!!

Recession? la faute a qui ?? devinèz un peu!!

Recession? la faute a qui ?? devinèz un peu!!  dans Politique rien

Il y aurait recession en France ; ok !, si on faisait quelques additions?

fin 2007 le montant du PIB(PRODUIT iNTERIEUR BRUT)EN FRANCE EST DE 1900 milliards d’euros..

que dit la cour des comptes :

« Le rapport pointe plus particulièrement les stock-options et les attributions d’actions gratuites, qui, si elles étaient taxées comme les salaires (la plus-value d’acquisition est exonérée), dégageraient 3 milliards d’euros de cotisations, une estimation réalisée sur la valeur actuelle des stock-options distribuées en 2005. Or  » c’est un revenu lié au travail, donc normalement taxable « , a jugé Philippe Séguin, qui s’est délecté à décomposer cette moins-value :  » Pour les 50 plus gros bénéficiaires [de stock-options], le montant moyen de l’exonération atteint 3 millions d’euros ; pour les 1.000 premiers, plus de 500.000 euros, etc.  » environ 0,18% du PIB

puce dans Politiquehttp://www.lesechos.fr/patrimoine/impots/300201728.htm

pour le plaisir un petit exploit passé a l’as en 2004 de Sarkozy :

« ransfert. Ainsi une mesure ponctuelle, prise en 2004 par Nicolas Sarkozy , qui permettait aux parents et aux grands parents de donner jusqu’à 30 000 euros en numéraire à leur descendance s’est traduite par un transfert intergénérationnel évalué à 20 milliards d’euros. C’est dire l’impact qu’auront ces donations à 150 000 euros franco d’impôt. Une mesure sans effet pour la majorité de la population de l’Hexagone, issue de familles aux patrimoines modestes. « 

franco d’impôt. bien entendu http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement1/264184.FR.php environ 1,11% du PIB

enfin , et pour la bonne bouche ; un rapport de la documentation Française déposé a l’assemblée nationale :

Avec 28,7 milliards d’euros consacrés en 2007 aux allégements généraux, et plus de 41 milliards d’euros d’exemptions d’assiette, les politiques d’exonérations sociales représentent un total annuel de près de 70 milliards d’euros, http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/084000416/

environ 3,7% du PIB

donc 0,18+1,11+3,7=4,99

BRAVO !qui va la payer la recession devinez? les caisses sont vides mais c’est sarkozy et sa clique qui les ont vidées !!

12

cceta |
Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MP6 AMBERT
| LIVRY SUR SEINE
| Le blog des idées non-reçue...